• Français
  • English

Le Coordinateur National des projets financés par le Fonds Commun pour les produits de base (CN-CFC) a l’honneur d’informer le public burkinabè que le Fonds Commun pour les produits de base (CFC) basé à Amsterdam au Pays-Bas, lance un appel à propositions pour soutenir les activités de développement des produits de base dans ses pays membres.

Les organisations intéressées sont priées de soumettre leurs propositions dans le format prescrit.

Le CFC met à disposition une large gamme d’instruments financiers pour le soutien d’activités commerciales dans le secteur du développement des produits de base, notamment les secteurs de l’agriculture, des minerais et des métaux dans les pays en développement qui, outre une saine rentabilité financière, ont aussi des retombées sociales et environnementales mesurables.

Objectifs des projets financés par le CFC:

Les activités financées par le CFC doivent promouvoir le développement du secteur des produits de base et contribuer au développement durable dans les pays membres du CFC du point de vue:

(i) Social: Créer des emplois (en particulier pour les jeunes et les femmes), accroître de manière durable les revenus des ménages, réduire la pauvreté et renforcer la sécurité alimentaire.

 (ii) Economique: Favoriser la production et la productivité, accroître la valeur ajoutée à l'échelon local; améliorer la compétitivité des producteurs, des organisations de producteurs et des petites et moyennes entreprises; soutenir le développement du secteur financier.

(iii) Environnemental: accroître la production tout en tenant compte de l’environnement et des possibilités d’exploitation à long terme de ces mêmes activités, ou améliorer l’utilisation des ressources productives tout en préservant l’environnement ou réduisant l’impact sur celui-ci.

Le CFC soutient la mise en œuvre d’activités tout le long de la chaîne de valeur qui:

- sont innovantes, évolutives, reproductibles,

- sont financièrement viables sur le long terme,

- ont potentiellement un impact socio-économique et environnemental positif et mesurable sur les parties prenantes des filières des produits de base par rapport à la situation prévalant au départ,

- développent des liens plus étroits avec les marchés existants ou créent de nouveaux marchés le long de la chaîne de valeur,

- améliorent les services financiers ou d’autres services aux producteurs de produits de base et aux entreprises basées sur les produits de base,

- favorisent la génération de connaissances et la diffusion d’informations,

- et créent des collaborations efficaces et rentables entre producteurs, industriels, gouvernements, organisations de la société civile et autres parties prenantes pour un développement fondé sur les produits de base.

 Impact escompté

Impact direct sur le développement

Le soumissionnaire doit présenter des informations transparentes et vérifiables sur l’incidence prévue des impacts suivants:

(i) Impact économique:

  • sur la situation économique des ménages de producteurs participant au projet;
  • sur la situation commerciale/économique de l’organisation candidate,

(ii) Impact social:

  • sur la situation des ménages de producteurs bénéficiaires;
  • sur les emplois créés et les salaires payés par l’organisation candidate,

(iii) Impact sur l’environnement:

  • des activités de transformation de l’organisation candidate;
  • des pratiques de culture des producteurs participants.

Impact indirect sur le développement:

Dans la mesure où cela s’applique au projet, le candidat doit décrire l’impact plus général du projet:

- sur la chaîne de valeur dans laquelle le soumissionnaire opère;

- sur le système de marché et le secteur des produits de base  en général.

Entités éligibles et Cofinancement REQUIS

Toutes les entités juridiques publiques ou privées peuvent répondre à cet appel à propositions si elles satisfont aux conditions suivantes:

- elles opèrent dans des chaînes de valeur des produits de base de pays membres du CFC ou elles fournissent des services financiers à des micro-entreprises et des petites et moyennes entreprises qui opèrent dans ces chaînes de valeur,

- elles peuvent prouver une expérience solide et pertinente de bonne gestion d’opérations commerciales liées aux activités proposées sur une période d’au moins 3 ans, pouvant être attestée par des états financiers (vérifiés),

- et elles partagent les valeurs du CFC, notamment les principes internationalement reconnus concernant les droits de l'homme, le travail, l’environnement et la lutte contre la corruption tels qu’énoncés dans le Pacte mondial des Nations Unies.

Le montant du financement demandé auprès du CFC ne doit pas dépasser 50% du montant total nécessaire à l’exécution du projet. Le montant complémentaire de cofinancement  doit être apporté par le candidat et/ou par d’autres cofinanceurs.  Ce cofinancement doit se rapporter au nouveau besoin de financement du projet (investissement). Les coûts irrécupérables ne sont pas considérés comme étant une contribution financière.

Une évaluation approfondie du cofinancement disponible fera partie de la vérification diligente finale du CFC.

Suivi et évaluation

Un système adapté de suivi et d’évaluation permettant de juger l’impact des activités financées par le CFC fera partie intégrante du financement par le CFC. Des données de base relatives à chacune des activités doivent être disponibles ou bien devront être recueillies afin de pouvoir démontrer l’efficacité et l’impact des activités avant le début de l’activité ou de la coopération. À l'achèvement de l'activité, une évaluation des résultats et de l’impact sur le développement sera réalisée. Des résultats intermédiaires devront être communiqués en fonction des objectifs programmés.

Calendrier du 11Ème Appel d’offres ouvert

- 1er août au 31 octobre 2017: Réception des propositions par le CFC

- 1er novembre au 1er décembre 2017: Pré-sélection des propositions par le CFC

- 22 décembre 2017: Soumission des propositions au Comité consultatif

- 22 au 25 janvier 2018: Etude des propositions par le Comité consultatif

- 26 janvier au 7 mars 2018: Négociation des modalités et conditions principales et préparation des recommandations au Conseil d’administration 

- 6 avril 2018: Examen par le Conseil d’administration des recommandations de financement.

La décision finale du Conseil d’administration sera communiquée peu après la réunion du Conseil en avril 2018.

Pour soumettre une proposition, veuillez télécharger le formulaire de candidature et le compléter conformément aux instructions qui l’accompagnent sur le site http://common-fund.org/call-for-proposals/.

Les candidatures doivent être rédigées en anglais uniquement, le CFC n’étant pas en mesure de traduire les propositions soumises dans d’autres langues.

VEUILLEZ COMPLÉTER ET RENVOYER LE FORMULAIRE DE SOUMISSION COMPLÉTÉ ET TOUT DOCUMENT COMPLÉMENTAIRE EST À RENVOYE A :

opencall@common-fund.org ou par courrier adressé au Directeur général, Fonds commun pour les produits de base,
P.O. Box 74656, 1070 BR, Amsterdam, Pays-Bas.

Pour toute information complémentaire, veuillez prendre attache avec la Coordination Nationale des projets financés par le Fonds Commun pour les produits de base (CN-CFC) :

Mail : cncfcburkina@gmail.com; Tel : 25 49 77 68 Ou visiter le site http://common-fund.org/call-for-proposals/.

 

Publications

LETTRE DE VEILLE N°62, SEPTEMBRE-...

Partenaires